Un plan de développement mal fait et qui n'a pas convaincu les investisseurs constitue le principal échec d'un projet entrepreneurial.

De plus, beaucoup de créateurs d'entreprise semblent n'avoir aucune connaissance en matière de création et gestion de projet. Alors, comment établir un bon business plan ?


Se référer aux exemples

Un business plan est un outil de gestion entrepreneurial qui vise principalement à véhiculer le projet et à prévoir et anticiper toutes les possibilités en matière d'investissement et de financement.

De plus, selon les thématiques concernées, un plan de développement contient normalement 11 à 14 pages.

Par ailleurs, pour assister les entrepreneurs, de nombreux sites mettent à leur disposition une multitude d'exemples de plan de développement gratuits et téléchargeables au format PDF, MS Word, Excel et PowerPoint.


Dans la première élaboration du premier business plan, l'entrepreneur a l'obligation d'inspecter minutieusement chaque affirmation de l'exemple. Cette étude est suivie de près par une remise en question pour comprendre parfaitement l'idée et pour mieux maîtriser chaque partie du dossier. Certes, cette analyse réclame plus de temps et de patience, néanmoins, le résultat sera plus concluant. D'ailleurs, les modèles de plan de développement offrent déjà les termes techniques à privilégier, notamment dans la partie financière.


Adapter les exemples au projet

Évidemment, un modèle de plan d'affaires ne s'accommode pas nécessairement aux besoins de l'entrepreneur, car chaque projet possède ses spécificités. Pourtant, la modification de certaines rubriques du plan apporte une touche personnelle au projet malgré la standardisation des parties. C'est pour cette raison qu'il est important d'avoir recours à plusieurs modèles pour rédiger le dossier. Néanmoins, les exemples sont une source d'inspiration notamment pour la partie rédactionnelle.


Généralement, un plan de développement standard comprend un « executive summary » résumant la totalité de l'idée, la description du projet et de l'auteur en mentionnant le parcours de celui-ci et l'origine du projet. Le dossier renferme également une description complète du produit (ou service). Il met en avant la nature et la tendance du marché en soulignant la cible et la concurrence. Le dossier présente aussi la stratégie adoptée pour atteindre les objectifs fixés ainsi que la forme juridique de l'entreprise.


Bien choisir ses références

Pour garantir la qualité et le professionnalisme d'un plan de développement, il appartient aux porteurs de projet de sélectionner les meilleurs exemples. Pour cela, l'auteur doit privilégier les sites de référence en matière de financement, de création et de gestion de projet tels que l'AFE (Agence France Entrepreneur) ou les clés de la Banque (site pratique conçu par la Fédération Française Bancaire pour aider le public à comprendre la banque et l'argent) ou l'Agence Pour la Création d'Entreprise (APCE).


Les formalités, le business plan entre autres, représentent un obstacle pour la majeure partie des porteurs de projet au lancement d'un projet. Néanmoins, ce dossier est d'une importance capitale si l'entrepreneur veut espérer qu'un investisseur finance sa startup. D'ailleurs, le financement dépend notamment de l'image véhiculée par le dossier. Effectivement, les investisseurs comme Iron Group s'intéressent uniquement aux projets innovants. Toutefois, Iron Group offre 5 années de financement aux startups bénéficiaires.